Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré

 

Le Kumbh Mela est une fête yogique qui se tient tous les ans en Inde, elle est considérée comme le plus grand rassemblement spirituel du monde. Des yogis, des sâdhus, des maîtres connus et des ermites oubliés viennent pour prendre le bain sacré dans les fleuves : Ganges, Yamuna, Godavari et Ksipra et partager leur énergie et puissance spirituelle avec l’humanité.

 

yogi sadhu kumbh mela yoga&vedas           

 

Le pèlerinage tient son nom de « kumbh », qui signifie en sanskrit cruche, et de « mêla » fête.  La cruche est à la fois un objet sacré utilisé dans les rites quotidiens des yogis, mais également un symbole de fertilité, contenant l’eau sacrée en son ventre. Des millions des chercheurs spirituels viennent se prêter au rituel de l’immersion sacrée « le shavi snan » pour être lavés des péchés pour 88 générations et faire également approcher le jour du salut.

 

La dernière fête de Maha Kumbh Mela (« maha » étant en sanskrit grand) s’est tenu en 2013 à Allahabad. Si les Kumbh Mela sont organisés tous les ans d’après les calculs astrologiques, Maha Kumbh Mella a lieu une fois tous les 12 ans.

 

kumbh mela ocean legende mythe veda yogaLes origines

 

Le texte védique Srimad Bhagavatam raconte le commencement de la tradition de cette fête : le Kumbh Mela tient son origine de la lutte entre deva (dieux) et asura et (démons) pour l’obtention d’un nectar d’immortalité contenu dans une cruche (kumbh). En se disputant le récipient, les divinités firent tomber quelques gouttes de nectar sur Allahabad (ou Prayag), Haridwar, Ujjain et Nasik. Ces quatre villes organisent désormais chaque année à tour de rôles les Kumbh Mela.

 

Les 4 villes de Kumbh Mela

 

IMG_6354

Haridwar signifiant « porte de Hari » (Hari étant l’un des noms de Vishnu), dans l’état Uttaranchal Pradesh, c’est là que le Gange surgit de l’Himalaya pour couler dans les plaines.

 

Prayag (autrement Allahabad), ville où Brahma aurait pratiqué un sacrifice rituel. Elle est située à 700 km de Delhi, dans l’Etat de l’Uttar Pradesh, au confluent (Sangam) des trois rivières sacrées: Ganges, Yamuna et Saraswati.

 

Ujjain, dans l’état Madhya Pradesh, au bord du fleuve Kshipra un des affluents les plus occidentaux du Gange, est l’une des sept villes sacrées de l’hindouisme, mentionnée dans les Vedas.

 

Nasik se situe dans l’état de Maharashtra à 180 kilomètres de Mumbai au bord du fleuve sacré  Godavari.

 

yogi sadhu fete kumbh mela yoga&vedasQu’est ce que s’y passe ?

 

Les dates de chaque fête de Kumbh Mela sont fixées par l’astrologie, le pèlerinage dure généralement un mois et se déploie avec plusieurs bains. La fête est l’occasion de nombreuses célébrations et cérémonies. Cependant, le rituel le plus attendu du Kumbh Mela est l’immersion dans l’eau sacrée. Les rivières sont vénérées à la fois pour ses vertus expiatoires, mais également pour la force et la fertilité qu’elle est censée apporter à ceux qui s’y baignent.

 

Des ascètes, appelés sadhu, retirés de la société pour se consacrer à la méditation viennent pour bénir le peuple. Séparés de leur famille et de leurs biens matériels, ils parcourent l’Inde dans le cadre de leur quête spirituelle. On peut souvent voir au Kumbh Mela des sadhu nus, des Naga Babas, qui manifestent leur retrait du monde et leur désexualisation en attachant de lourds poids à leur sexe. Mais la fete sacrée n’appartient à aucune lignée, école, secte ou tradition de yoga en particulier. Tous ceux qui viennent voient l’eau comme la manifestation du Divin et s’unissent avec cette énergie pure et puissante à travers des différentes pratiques.

 

Les dévots parcourent les camps de toiles où logent les sâdhu, recevant des bénédictions et faisant en retour des offrandes. La Kumbh Mela est également le moment de l’initiation de milliers de sâdhu novices qui entament ainsi leur vie d’ascètes. De même, c’est l’occasion pour des sâdhus confirmés de recevoir une promotion dans leur ordre ou de faire le vœu de suivre une nouvelle ascèse.

 

 

Le film documentaire de Pan Nalin

 

Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré film Pan Nalin yoga&vedas

Le réalisateur indien Pan Nalin a posé sa caméra à Prayag (Allahabad) en 2013 et en a fait un film « Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré ». Véritable invitation au voyage et à la méditation, le documentaire suit le destin de plusieurs participants du Maha Kumbh Mela, qui a réuni plus de 100 millions de personnes en 2013. Un jeune vagabond. Un sadhu. Un yogi. Une mère à la recherche de son jeune garçon disparu dans la foule. Le film donne à voir toute la richesse et la diversité présente lors de ce pèlerinage, où les castes et les différences religieuses s’effacent durant un peu plus de cinquante jours. Le film montre également les chants religieux entonnés au détour des rues, mais aussi les rituels de dons de repas à des religieux comme aux plus pauvres des pèlerins. Le réalisateur n’oublie pas non plus de montrer les aspects moins salvateurs du rassemblement. La foule immense du rassemblement laisse derrière elle plusieurs milliers de disparus à chaque fois.

 

Les Kumbh Mela de Prayag (Allahabad), ont une importance toute particulière. La ville est située à la confluence de trois rivières sacrées : Le Gange, la Yamuna, et la rivière mythique de Saraswati. Les hindous considèrent la ville comme le lieu où le monde a été créé, ce qui accroît son aspect sacré. La Kumbh Mela de 2013 était d’autant plus importante qu’elle correspondait à une position astrale spécifique ne se produisant que tous les 144 ans, et dont l’aspect sacré est primordial pour les yogis. Le documentaire de Pan Nalin retransmet à l’écran toute la force spirituelle du pèlerinage hors du commun.

 

Si vous souhaitez visionner le film en DVD, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Blaq Out.

Les images 1, 4, 5 © Blaq Out

 

Regardez la bande annonce du film  « Kumbh Mela, sur les rives du fleuve sacré »

 

 

Préparé par Maitri

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *