Divers buts de pratique de Yoga

 

yoga school couverture nbSouvent quand on regarde des horaires dans un studio de yoga on voit marqué « niveau débutant », « niveau avancé » mais cela ne sont que des critères physiques car le monde occidental a tendance à réduire la notion de yoga à une activité sportive ou thérapeutique. La pratique de yoga a beaucoup plus d’aspects que l’on ne voit en surface et peut avoir des multiples impacts sur notre vie.

 

Le terme yoga au sens premier veut dire lien. De quel lien s’agit-il ? Du lien entre l’Atman, le divin individualisé en chaque être, et le Brahman, le Divin Absolu. La pratique des postures (asanas) est l’une des manières à se relier, à ressentir cette connexion grâce à l’effort corporel. 

Parlons ici des divers buts qu’une pratique des postures peut avoir aujourd’hui.

 

 

Un bien pour le corps physique 

 yoga asana posture lune ardhachandrasana

Premièrement le yoga apporte un très grand bien à notre corps. Mais pourquoi ? A la différence de toutes les autres activités physiques, la pratique des postures agit d’une manière très profonde sur note psychique qui est en réalité le capitaine de tous les déséquilibres du corps. Les postures qu’on connaît aujourd’hui ont été fixées dans les traités Hatha Yoga Pradipika par le swami Svatmarama, le Gheranda samhita par Gheranda et dans le Shiva samhita il y a cinq siècles. Les asanas s’appuient toujours sur des formes ou des processus provenant de la nature ou de quelque chose naturel. Par exemple la posture de l’arbre (Vrkasana), la posture de la montagne (Tadasana), la posture du cadavre (Shavasana). Cela fait qu’à travers ces postures on se reconnecte également avec la Nature et le corps est guérit par ses propres ressources. Combien de cas des maladies graves sont apaisées par le yoga : des problèmes de dos, des jambes, des cervicales, des troubles vestibulaires, de l’asthme, des gastrites, de l’hypertension artérielle ! Mais le plus important que la pratique des postures travaille avec notre corps en profondeur et guérît les raisons des problèmes.

 

 

yoga guerrier posture asana virabhadrasanaLe detox émotionnel

 

Parlons maintenant de notre corps subtil (à ne pas confondre avec l’âme et l’esprit). Imaginons le comme une tout un système des canaux énergétiques. L’un des éléments fondamentaux de chaque pratique de yoga (peu importe son style : Hatha, Vinyasa, Iyengar, Kundalini etc) c’est la respiration ! C’est par la respiration que l’on apporte le prana (l’énergie vital) et évacue des énergies usées. De même manière que notre corps évacue les toxines à l’aide du système excréteur et intestinal, nos toxines émotionnelles s’accumulent dans le corps subtil et doivent être nettoyés régulièrement. Pendant la pratique des postures le système énergétique et psychique se calme de manière profonde et laisse partir des angoisses, le stress, des tensions. Des pranayamas (différentes techniques de respiration et de gestion des directions d’énergie) peut résoudre des profonds conflits intérieurs. La pratique du yoga est capable de faire partir des traumatismes de l’enfance, des blocages sexuels, des bégaiements, des dépressions, des colères chroniques, des phobies. 

 

 

kapotasana posture pigeon asana yoga

Générer de l’énergie

 

Le yoga c’est également le processus de création de nouvelle énergie. Si on se souvient du film « Matrix », il y s’agissait de l’utilisation des humains comme des ressources produisant de l’énergie. A la différence de n’importe quel sport où le corps consomme de l’énergie, pendant la pratique des postures notre corps subtil en produit. Cette énergie est extrêmement puissante et il est nécessaire que le yogi purifie dans un premier temps ses intentions et ses émotions. Car si cette énergie s’applique à un mental violent cela peut vite devenir un danger et pour la personne et pour le monde extérieur. Ce pourquoi dans les 8 niveaux Ashtanga la pratique des asanans vient uniquement comme la 3ème étape après le Yama (les régulations étiques de non violence) et le Niyama (observation du soi). Cette puissante énergie crée par la pratique de yoga doit être appliqué sur l’amour demeurant dans notre coeur, ainsi l’amour va grandir en nous. 

 

 

asana posture yoga acceptation arbreL’acceptation du soi

 

On peut souvent entendre après un cours de yoga : « ah, je ne suis pas souple » ou « je n’arrive pas calmer mes pensés ». Sachez que le yoga n’est pas possible sans l’acceptation du soi et il commence que quand on s’accepte !  Pendant la pratique il est important d’ignorer tout jugement de soi. Une simple et efficace visualisation peut nous aider : imaginez-vous en tant qu’un arbre et s’il y a des pensées qui viennent ne les chassez pas, mais ne les suivez pas non plus. Laissez les se poser comme des oiseaux sur les banches sans réagir. Si une posture ne fonctionne pas pour le moment, acceptez le et ce n’est pas la contrariété ou la force qui vont vous faire avancer mais la respiration et le lâcher prise.

 

 

yoga nataraj asana posture shiva dansantDiagnostiquer

 

Si on s’accepte et on est attentif, à l’aide des connaissances ayurvédiques il devient possible de diagnostiquer avec des postures des problèmes et des troubles latents de notre corps ou notre psychique. Si par exemple ce sont les postures debout qui nous posent problèmes, cela veut dire que nos fondements, notre connexion à la terre et à l’énergie maternelle son faibles ou déséquilibrés. Si nous avons mal aux genoux sans raisons particulières c’est notre orgueil qui se manifeste. Si nous avons des difficultés à étirer la partie avant du corps (ventre, poitrine) cela témoigne des blocages dans nos énergies masculines, car la partie frontale correspond à l’énergie solaire et le rationnel. Et inversement : une personne qui a du mal à étirer la partie arrière du corps (le dos, l’arrière des jambes) a des difficultés avec des énergies féminines parce que cette partie est liée à l’énergie lunaire et l’intuition. De même manière le coté gauche du corps est lié à nos rapports aux femmes (mère, fille, femme) et le coté droite aux hommes (père, frère, fils).

 

 

yoga ici maintenant corbeauL’action en conscience : ici et maintenant

 

Un autre objectif du yoga qu’on peut se fixer c’est de pratiquer la conscience et la présence. Les Vedas nous disent que c’est uniquement quand nous sommes PRESENTS ici et maintenant qu’on peut accéder au flot l’énergie spirituelle. Jusque ce que notre mental vagabonde on est coupé de la Source. Dans ce contexte la pratique des asanas peut être considérée comme « le lieux pour pratiquer la conscience ». Le lieu d’entraînement où on développe cette attention à chaque mouvement, où on ne fait aucune chose de manière automatique en pensant à autre chose. 

 

 

yoga arbre vrikshasana asana postureFaire chuter le mental

 

Le grand richi (sage) Patanjali, connu comme le père des postulats de Yoga (Yoga-sutra), dans ses aphorismes donne la définition du yoga comme « Yogash chita vritti nirodha » : le Yoga est la cessation de la fragmentation mentale.

 

Pendant la pratique des postures la concentration et l’action en conscience sont une tache inhabituelle et difficile. Mais même si parfois ça peut être très douloureux de calmer nos pensés, le mental finit par chuter. Les sages disent que notre mental est un mécanisme le plus agité au monde. Pour le comprendre à quel point le mental est agité imaginez-vous un singe ivre mordu par un scorpion et venant de recevoir un noix de coco qui lui est tombé sur la tête ! La nature du mentale est d’agir, de se promener la tâche d’un yogi est de le dresser. Pour réussir à le faire on peut s’aider par un mantra ou une image  sur lequel on se concentre durant toute la pratique. On peut également porter toute l’attention à la respiration ou amener le regard intérieur vers le cœur ou le troisième œil.

 

 

yoga guerrier asana posture mahavirabhadrasana virasanaLe corps devient un instrument de musique

 

Les anciens traités disent que la science du yoga ressemble à l’art de la musique. Notre corps crée la musique intérieure qui peut  harmoniser les vibrations atour. Le corps donc commence à vibrer grâce à l’écoute et l’attention qu’on porte aux postures et des enchaînements. Pour capter le rythme observons la respiration, dans le yoga c’est notre ami et notre guide le plus fidèle, il a toujours raisons si on le laisse s’exprimer. Une fois la relation (le yoga) avec la respiration est établie et on suis son rythme on peut imaginer chaque posture comme un hiéroglyphe. Et quelle est la destination des hiéroglyphes ? C’est d’être lus !  Et quand quelque chose est lu cela crée un son, n’est pas ? Ainsi quand on rentre dans une posture on dessine un signe qui est tout de suite déchiffré par l’Univers et notre posture commence à créer une vibration purificatrice. 

 

 

yoga bhakti devotion kapotasana pigeon asanaDévotion

 

L’objectif du yoga le plus élevé c’est la dévotion. Ce ne sont que des véritables yogi qui sont capables de pratiquer non pas pour son bien, mais pour offrir cette mélodie crée par le corps au Divin. Ils existent des chants et des danses dévotionnelles, la pratique des asanas peut également être remplie de dévotion. Cela peut nous paraître très lointain mais la  fameuse Salutation au Soleil est un enchaînement de postures qui était fixé pour glorifier le Soleil comme l’une des manifestations du Divin et ainsi établir le lien avec Lui. 

 

 

Voila à quel point les « niveaux » de notre pratique de yoga peuvent varier ! En réalité dans la même salle avec les mêmes postures différentes personnes peuvent avoir des experiences de yoga très différents et plonger plus ou moins profondément. 

 

Préparé par Maitri

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *